Procédés » Régulation par pompe à injection

Baelz-hydrodynamic

Le concept de base de la technologie de la pompe à injection réside dans l’exploitation de la pression différentielle présente ou pouvant être occasionnellement générée dans les systèmes de distribution d’eau.

La température du circuit de chauffage aller est réglée de manière constante ou en fonction de la température extérieure via des pompes à injection, c’est-à-dire une vanne trois voies et une pompe de circulation intégrées dans une installation de régulation standard.

En outre, la quantité d’eau amenée jusqu’au consommateur (chauffage statique, serpentin d’aération, échangeur de chaleur, etc.) est adaptée en fonction des besoins thermiques.

La pression différentielle requise pour dépasser les résistances de l’installation est générée à partir la pression du réseau disponible au niveau de l’entrée de la pompe à injection.

La pompe à injection réglable n’est autre qu’une vanne de régulation et une pompe de circulation alliées dans un seul dispositif.

Dès lors, il est parfaitement inutile d’ajouter des pompes de circulation électriques et des clapets antiretour dans les circuits des consommateurs.

De même, les régulateurs de pression différentiels ne sont plus nécessaires.

L’ensemble du système hydraulique est plus clair.

Depuis plus de 30 ans, nous intégrons des pompes à injection à eau réglées dans installations domestiques individuelles, au niveau des serpentins d’aération et sur les distributeurs de chauffage, dans les systèmes industriels ou encore pour la production d’eau chaude sanitaire dans le domaine du génie civil.

La pompe à injection à eau assure les fonctions d’une vanne de régulation et d’une pompe. Elle fait partie intégrante du circuit de régulation. La parfaite interaction des éléments de régulation permet de conjuguer technique de pointe et consommation d’énergie moindre.

Régulation par pompe à injection

     Pilot






Haut de page